La Poste : Nouvel accord sur les métiers de la distribution et du traitement : la F3C CFDT ne signe pas !

Publié le 20/07/2021

La F3C CFDT vient de faire savoir à la direction de La Poste qu’elle ne signerait pas l’accord concernant les métiers de la distribution et
du traitement. Cette négociation s’inscrivait pourtant dans la suite du précédent accord signé en 2017 qui a débouché sur le recrutement de plus de 13  000 nouveaux facteurs.

Loin des ambitions affichées en 2017, la F3C CFDT déplore aujourd’hui un projet de texte qui prête à bien trop d’interprétations et ouvre la porte à des conflits juridiques nuisibles aux intérêts des agents de La Poste.

Loin des attentes des personnels, cet accord manque de garanties concrètes pour les postières et les postiers au regard des mutations que devra opérer l’entreprise, sur les métiers du courrier en particulier.

Les activités historiques de La Poste, si elles relèvent toujours de missions de services publics, font face à une digitalisation des échanges de plus en plus poussée en période de crise sanitaire alors même que l’Etat tarde à compenser le coût de ces missions.

La F3C CFDT considère que, sous financé, ce projet de texte ne répond pas suffisamment aux enjeux de transformation des métiers et d’accompagnement des agents sur ces nouveaux métiers

La direction du courrier n’a plus aujourd’hui les moyens de transformer son modèle postal sans en passer par une remise en cause de son modèle social. Dans ce contexte, la direction choisit la facilité notamment celle du recours de plus en plus accru à l’emploi précaire et un non-respect des accords qu’elle a signés.