La Poste - Reseau - Pressions commerciales : inappropriées et contre productives

Publié le 22/02/2021

La Poste doit tout mettre en œuvre pour conserver la motivation de la ligne commerciale, à tous les niveaux.

Une pression commerciale destructrice
Les reportings sont plus que jamais en recrudescence au Réseau. Du DR, au DT, au DS aux conseillers et chargés de clientèle, tout le monde a son « petit tableau » de reporting sous le coude, pour inscrire des résultats qui peuvent se retrouver dans le SI. À la journée, à la semaine, au mois… que de temps passé – inutile - à les remplir !

Une VAD imposée vs un télétravail freiné !
Imposer des plages horaires de V(R)AD à raison de demi-journée, ou journée entière, par semaine, par mois, apporte quels résultats ?  Des conseillers stressés par des objectifs imposés, une méthode de vente peu maitrisée, des outils peu fiables et des concrétisations pas toujours ciblées…

Cerise sur le gâteau : le taux de décroché
Même en entretien avec un client qui s’est déplacé, il faut satisfaire celui qui appelle. La satisfaction (vite dit) de l’un contre l’insatisfaction de l’autre… les conseillers ne comprennent plus la stratégie de LBP. Faut-il voir dans le déploiement des smartphones, une volonté de développer le télétravail ou le téléphone qui ne quitte pas le conseiller ?

De la démotivation à la démission
Ces pratiques ont des effets dévastateurs sur les conseillers bancaires qui quittent leur fonction ou carrément La Poste, lassés de ce flicage infernal.

Aujourd’hui, combien de portefeuille bancaire à découvert ? Combien de collaborateurs sont inscrits dans les viviers DS ? Le métier de DT est-il valorisant lorsqu’il est réduit à celui de collecteur de chiffres sous pression ?

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS