BUREAUX D'ETUDES : Tract : Salaire et égalité salariale : mieux vaut ne pas être une femme senior !

Publié le 01/11/2023

La branche des bureaux d’études constituée de 4 secteurs (le numérique, l'ingénierie, le conseil et l'évènementiel) est très masculine.  72 % des cadres sont des hommes contre seulement 28% de femmes.

L’ingénierie et le numérique restent les deux secteurs où l’on observe une surreprésentation d’hommes dans les effectifs, avec respectivement 69% et 71%. La part des femmes s’accroît dans le secteur de l’évènement passant de 55% en 2019 à 57% en 2020. Dans le secteur du conseil, il y a autant de femmes que d’hommes, 28% seulement de femmes sont cadres contre 72% d’hommes.

 Ces chiffres ne progressent pas d’année après année, le manque d’attractivité des femmes est très fort.

 

Bureauxdetudes

L’écart de rémunération est de 14% entre les femmes et les hommes, au bénéfice des hommes. Et cet écart est différent en fonction des secteurs.

Dans le numérique, l’écart femme-homme reste important chez les cadres avec 11%. Cet écart est encore plus visible après 50 ans. L’écart de salaire entre les femmes et les hommes ayant entre 55 et 59 ans est de 14%, et il passe à 19,9% pour ceux âgés de plus de 60 ans.

Mieux ne vaut pas être une femme dans le secteur du conseil. L’écart de rémunération entre les femmes et les hommes y est le plus important de la branche : 23% chez les cadres. Il passe à 34,8% pour les cadres âgés de 50 à 54 ans.  

 

L’accord de branche égalité a plus de 10 ans, la CFDT demande à le renégocier chaque année depuis 7 ans.

Nous demandons également de revoir les grilles de classification qui sont discriminantes envers les femmes puisque leurs compétences ne sont pas assez reconnues et les métiers majoritairement féminins peu valorisés.

Nous ne sommes pas étonnés que la branche rencontre de fortes difficultés de recrutement…la branche est loin d’être attractive pour les femmes !

 

Téléchargez notre tract !