TELECOMMUNICATIONS : Rapport de branche 2023

Publié le 20/02/2024

Le rapport de branche 2023 a été présenté aux partenaires sociaux lors de la CPPNI du 24 novembre dernier.

Vous y trouverez une vision patronale du marché des Télécommunications, avec les chiffres macroéconomiques du marché. Le marché Télécom progresse selon les estimations de 1,4% en 2023, en cette période d’inflation importante. Le chiffre d’affaires cumulé des quatre opérateurs a augmenté de 1,8% en 2022, les chiffres 2023 ne sont pas encore actualisés mais la tendance serait toujours à une hausse d’environ 0,9% de leur chiffre d’affaire (pour les 6 premiers mois de 2023).

Le Free Cash-Flow (EBITDA - CapEx) augmente en 2022 pour la première fois en 10 ans, pour s’élever à 6,0 milliards EUR (contre 5,3 milliards EUR en 2021) : la bonne santé financière de la branche n’est pas à remettre en question !

En ce qui concerne l’emploi, la formation et les rémunérations de la branche (à partir de la page 17 du rapport), vous constaterez que la branche est composée de 277 entreprises de plus de 10 salariés, et de 88 688 salariés de droit privé. La majorité des salariés se trouvent toujours en Ile de France.

Pour la première fois depuis près de 10 ans, l’effectif de la branche se contracte en 2022, et perds 1,9%. Le patronat interpellé sur la question voit une stabilisation, là où les partenaires sociaux voient le risque d’un affaiblissement de la branche télécom, ses effectifs partant très régulièrement dans les branches voisines, au gré des réorganisations chez les grands opérateurs.

Malgré cette baisse des effectifs, le nombre des embauches a progressé de 16% par rapport à l’année précédente, avec un ratio toujours stable de 61% de CDI, et donc 39% de CDD. 98% des salariés de la branche ont bénéficié d’au moins une action de formation au cours des 3 dernières années. 8% des salariés sont des alternants.

La seule explication logique à la baisse des effectifs de la branche, car le nombre de départ en retraite n’explique pas tout, est bien à trouver dans les départs opérés par les grands groupes sur la période observée, via des PDV, PSE ou des restructurations.

Vous trouverez également les salaires moyens de la branche, par classification dans le rapport joint en annexe.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS