TDF : NAO 2018, propositions de la CFDT

Publié le 25/01/2018 (mis à jour le 23/08/2018)

Les propositions de la direction ne reflètent pas le discours du président !

Nous avons tenu, le 24 janvier, la première réunion de négociation entre les Organisations Syndicales et la Direction.

Les propositions de la Direction sont les suivantes :

  • Un budget de 1,5% d’augmentation individuelle
  • Une revalorisation des tickets restaurants à hauteur de 9 € avec la répartition suivante :
    • Part Employeur : 5,40 €
    • Part Salarié : 3,60 €
  • Revalorisation de l’absence cantine de 4,50 € à 5,40 €

 

Des propositions qui ne reflète que peu le discours de notre Président. Mais doit-on vraiment s’étonner ?

La CFDT laisse, à ce stade, les salariés en juger et réfléchir à leur investissement pour l’année 2018.

 

La CFDT propose qu’un budget réaliste d’environ 3 M€ soit consacré aux mesures salariales. Cela représenterait environ 3,5% de la masse salariale que nous estimons à 83 M€.

Propositions CFDT :

  • Mise en œuvre d’un salaire annuel minimum CDI (salaire de base X 13) à 28 K€
  • Augmentation collective de 700€ annuel pour tou
  • Augmentation individuelle de 1,6 %
  • Enveloppe spécifique afin de traiter les dépositionnements salariaux pour les classifications C à F
  • L’évolution du bonus ETAM actuellement de 0-5% à 0-10% sur l’exercice 2019 afin d’uniformiser les bonus des non cadres.
  • L’évolution du bonus cadre actuellement 0-15% vers 0-20% pour l’exercice 2019.
  • Sur le remboursement des frais de missions : Le passage du découcher à 115 € ce qui augmenterait l’enveloppe globale à 165 €
  • La revalorisation des tickets restaurants à 9,05 €
  • La revalorisation de la participation employeur dans les RIE
  • La revalorisation des montées au pylônes :
  •       Montée au pylône < 80 m : 11 € par montée
  •       Montée au pylône entre 80m et 199m : 16 € par montée
  •       Montée au pylône > 200m : 20 € par montée
  • La revalorisation de la prime absence cantine 
  • La revalorisation de la prime de découcher de l’accord « Grand déplacement »

Monsieur le Président, si les salariés mettaient autant d’ardeur dans leur travail que vous mettez dans votre envie de les récompenser, la situation de TDF serait préoccupante.

 

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS