TDF : Nao 2018, voilà c'est fini !

Publié le 08/02/2018 (mis à jour le 23/08/2018)

La CFDT ne signe pas l'accord NAO 2018

Propositions finales de la direction :

  • Evolution de l’enveloppe initiale de +0,1% soit 1,8% au total en augmentation individuelle avec une part prévue pour les évolutions professionnelles

Pour la CFDT, cela est insuffisant sans notre mesure collective de 1,3% pour compenser l’inflation

  • Augmentation du budget spécifique à 150 K€, pour les classifications C à F, réparti de la façon suivante :

® 60 K€ pour le traitement des éventuels écarts de salaire entre les femmes et les hommes

® Le reste des 90 K€ serait dédié aux traitements :

  • des éventuels dépositionnements salariaux
  • des rétentions salariales des salariés juniors

Pour la CFDT, si ce budget a le mérite d’être proposé, il nous semble trop faible pour traiter les nombreuses inégalités salariales existantes au sein de l’entreprise. Nous restons sur notre proposition de 300 K€

  • Frais de découcher à 110 € qui porterait l’enveloppe globale à 160 €

Cela convient à la CFDT

  • Une revalorisation des tickets restaurants à hauteur de 9,05 € avec la répartition suivante :

® Part Employeur : 5,43 €

® Part Salarié : 3,62 €

Cela rejoint notre proposition mais nous demandions aussi l’extension aux télétravailleurs

  • Revalorisation de la prime d’absence cantine de 5 € à 5,43 €

La CFDT reste sur sa proposition de 5,50 €

  • Part employeur pour les RIE :

® Rennes Cesson la Tour : augmentation de la part employeur à 5,40 €

® Metz : augmentation de la part employeur à 5,40 €

  • Revalorisation des montées de pylône :

®   < 80m :                               de   9 à 10 € par montée

®   entre 80m et 199m :           de 12 à 14 € par montée

®   > 200m :                             de 16 à 18 € par montée

Ce n’est pas satisfaisant pour la CFDT, qui demandait 11 € pour les montées < 80m

  • Revalorisation de la prime pour les salariés effectuant une formation en interne en tant que formateur :

® De 30 à 40 € par ½ journée

Ok pour la CFDT